Sillages: 2017

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English
 Sicile du Nord (Juillet -Aout 2017)
Durant notre séjour en Sicile nous avons eu le temps de longer la côte nord de la Sicile de Trapani  situé à l'extrême ouest à Milazzo  situé à l’est près du détroit de Messine. Nous avons eu ainsi l'occasion de visiter les îles Egadies, Palerme, Cefalu et Milazzo cette dernière n’étant qu’une escale car le lendemain nous passions le détroit de Messine. Situé à l'extrémité ouest de la Sicile les îles Egadies sont classées réserve naturelle et pour y accéder un permis est requis. Les îles sont belles mais nous avons trouvé que leur réputation était surfaite. Ce qui par contre nous a beaucoup déplu c'est que le permis n'est pas complet. Nous pouvions accéder à la réserve naturelle et ancrer mais pour prendre des bouées il faut un autre permis. De même, pour plonger il fallait aussi un autre permis. Certaines personnes nous ont dit que même si c'est une réserve naturelle les poissons malheureusement ne sont pas plus nombreux et plus grands qu'ailleurs. Bref les îles nous ont déçus même si d'autres navigateurs sont plus enthousiastes. Le port de Trapani situé à l'ouest de la Sicile offre peu d'intérêt. De nombreux ferrys y arrivent tous les jours et débarquent des nombreux touristes. A Trapani, il y a un marais salant et si l'on prend le téléphérique pour visiter le village de Erice nous avons une belle vue sur ce dernier. Erice est un charmant village situé en hauteur d'où l'on peut admirer les îles Egadies, la côte sud-ouest de la Sicile ainsi que la côte nord. Le village est très bien préservé et il fait bon s'y promener et de s'attarder à un des nombreux restaurants. En longeant la côte nord et avant Palerme  et il y a le magnifique port de Castellammare del Golfo. Impressionnant de voir comment cette ville s'est implantée sur la colline. Non loin de là, à l'intérieur des terres on retrouve le site historique de Ségeste. Un temple Grec non fini ainsi qu’un théâtre qui sont tous deux très intéressants à visiter. Le temple est bien préservé et toutes les colonnes sont encore debout. Si vous y allez n'oubliez pas, aussi, de regarder le paysage aux alentours, il est superbe. La ville de Palerme est sans conteste la ville la plus importante de la côte nord de la Sicile. Nous avons profité de nos haltes à Palerme pour visiter l'opéra, les catacombes ainsi que la cathédrale. Le Théâtre Maximo Victorrio Emanuele  situé au cœur de Palerme est le plus grand opéra d’Italie. Lors de sa construction entre 1875 et 1891 le roi Humbert Ier d'Italie déclara que Palerme n'avait pas besoin d'un grand opéra et refusa de l’inaugurer. De nos jours on peut visiter l'opéra ainsi que la loge royale ou même de nos jours aucun souverain Italien ne s’est assis. Les catacombes des Capucins de Palerme datent des années 1600 et contiennent près de 8.000 corps momifiés. Les dernières personnes à y être momifiées le furent vers les années 1920. Voir tous ces corps dégradés malgré la momification ne laisse personne indiffèrent. Il est interdit de photographier les momies mais sur le net on peut retrouver de nombreuses images. Lors de notre séjour à Palerme on fêtait Ste Rosalie, la patronne de la ville. A l’âge de 14 ans la future sainte quitta la maison parentale pour vivre en ermite buvant de l'eau de source et mangeant principalement des racines. Elle passa le reste de sa vie à prier et à faire pénitence. Tous les efforts des parents pour la retrouver étaient vains. Elle mourut en 1166. En 1624 lors de la grande épidémie de peste, Ste Rosalie apparut à une femme malade ainsi qu’à un chasseur et leur ordonna de ramener sa dépouille en ville. Depuis Ste Rosalie est devenue la patronne de la ville et tous les ans, les jours du 14 et 15 juillet, une procession a lieu en son honneur. Cette fête est très suivie à Palerme et lors de notre arrivée tout le monde nous conseillait d’aller voir la procession. La cathédrale de Palerme dédiée à Ste Rosalie est bien sur très impressionnante. Outre le tableau et les statues représentant Ste Rosalie on y retrouve aussi des tombes d’évêques mais aussi d’empereurs et rois d’Italie, signes que Palerme était une ville bien plus importante qu’elle n’est aujourd’hui.  Il y a aussi une tombe moderne du Saint Pino Puglisi, un prêtre qui a été assassiné par la mafia en 1993 le jour de son 50ieme anniversaire. La mafia lui reprochait d’avoir repris le contrôle des fêtes religieuses, ce qui était inacceptable par la mafia car cela représentait un sérieux manque à gagner. En 2012 il fut déclaré bienheureux et son corps transféré à la cathédrale en 2013. Le marché de Palerme est par contre moins bien fourni que celui de Syracuse ou Catania mais vaut néanmoins le détour, si vous en avez le temps. Le reste de la ville est assez décevant car les maisons sont mal entretenues et sombres, ce qui n’est pas très rassurant. Le port de Palerme est principalement un port pour passager et camions. Plusieurs ferrys font des liaisons avec principalement la Sardaigne situe à 200 miles (370km).   En continuant notre navigation vers l'est ont atteint le village de Cefalu. Ce village est facile à reconnaître car il y a un rocher de plus de 245 mètres de haut derrière la ville. On se croirait dans un village médiéval à cause des ruelles et la quasi absence de voitures.  Aujourd'hui c'est une station balnéaire réputée mais la plage n'est pas le seul intérêt de Cefalu. La cathédrale  dont la construction date de 1131 comporte à l’intérieur de nombreuses mosaïques. Au centre de la cathédrale, et derrière l’autel, une superbe mosaïque du Christ et de Marie. Toutes deux sont très lumineuses car les vêtements sont bleus sur fond dorée. Selon des historiens la cathédrale de Cefalu représente les plus belles décorations de l’art byzantin en l’Italie. Si vous passez à Cefalu ne manquez pas de visiter cette cathédrale unique qui est classée patrimoine mondial de l’Unesco. En continuant plus à l’est nous sommes repassés aux îles Eoliennes dont on ne se lasse jamais. On y est restés plus de cinq jours pour cause de mauvais temps avant de reprendre notre route vers le port de Milazzo. Ce port est un port ou de nombreux ferrys viennent prendre les touristes qui veulent visiter les îles Eoliennes mais autrement il ne mérite pas que l’on s’y attarde. Le lendemain nous quittions Milazzo pour repasser une dernière fois le détroit de Messine.
Iles Egadies
Trapani et au loin îles Egadies
Erice
Segestre temple
Theatre Grec
Cathedrale St Rosalie
Tombe St Rosalie
Palermo
Cephalu
Début page Page précédente Page suivante