Après avoir passé plusieurs jours autour d’Alonissos, nous sommes montés au Nord-ouest vers l’île de Panagia où nous avons attendu des amis qui avaient quitté la Turquie et qui désiraient retourner en Grèce. L’île de Panagia a aussi quelques monastères mais les visiter est difficile car ils sont sur les hauteurs, de plus les heures d’ouvertures sont au moment où la chaleur est la plus élevée de la journée. Au nord de l’île de Panagia, il y a un bel abri: la baie de Planitis. Et c’est là que nos amis nous ont rejoint. L’endroit est merveilleux et très bien abrité, quelques chèvres se promenaient sur les berges et rompaient le silence. Il y avait un petit enclos en mauvais état qui a dû servir à rassembler dans le temps les chèvres, mais de nos jours il y peu de signes de traces humaines. Après quelques jours, nous avons décidé avec nos amis de monter au nord vers la région Chalcidique. Au début, nous avions un vent de face relativement fort qui nous a permis de faire de la voile mais vers midi, le vent s’estompa et c’est le moteur qui a été sollicité. Cette région est située à l’est de Thessalonique et est facilement reconnaissable car il s’agit d’une presqu’ile avec trois doigts orientés vers le Sud. Pour les bateaux à voile, le doigt qui présente le plus d’intérêt est celui du milieu (Sithonie)  ainsi que celui situé à l’Est (Akté)  où l’on retrouve la République monastique du mont Athos un des hauts lieux du Christianisme Orthodoxe. A l’extrémité sud d’Akté ,on retrouve une des montagnes la plus célèbre de Grèce : le mont Athos qui culmine à plus de 2.000 Mètres. Pendant une bonne partie de notre navigation, nous avons pu observer la formation de nuages sur le mont Athos . La première halte était à Koufos à la pointe sud de Sithonie (le doigt du milieu) Koufos est un petit port en mauvais état mais heureusement nous sommes bien abrité de tous les vents et il n’y a pas de problèmes pour mouiller l’ancre. De Koufos, nous avons remonté la côte ouest de Sithonie car nous avions un temps favorable et il y a de nombreux abris. L’eau était claire mais le nombre de méduses nous coupaient l’envie de nous y baigner. Heureusement les méduses n’étaient pas très urticantes et si nous faisions attention, il y avait moyen de les éviter et donc de nager nager un peu. Sur la côte Ouest de Sithonie, il y a deux ports. Au milieu, le port de Marmaras réservé quasi exclusivement aux yachts de luxe et qui affiche des tarifs qui nous ont fait fuir. Plus au nord, il y a le petit port de Nikiti où il y a quelques places de disponible pour les visiteurs en milieu de semaine. Le port de Nikiti est bien parce qu’il permet de réapprovisionner le bateau. Après une dizaine de jours passé sur le côté ouest de l’île, nous avons décidé de visiter le côté Est de la Sithonie. Il y a quelques petits abris sur la côte Est mais au nord il y a les îles Diaoporos qui offre de bonnes possibilités pour mouiller. La partie Sud-Est est à éviter le week-end car de nombreuses personnes viennent de la ville de Thessalonique et louent des engins moteurs ce qui rend l’endroit très bruyant jusqu’au coucher du soleil. Nous l’avons visité à pied car elle offre de bonnes promenades si l’on a envie de se dégourdir les jambes. Si vous mouillez par-là, n’hésitez pas à mettre suffisamment de chaînes car en fin de journée, il peut y avoir des orages avec vents violents qui peuvent déplacer le bateau si vous n’en avez pas mis assez . Du mouillage et par temps clair, nous avons eu une très belle vue sur le mont Athos. Nous étudions tous les jours la météo pour décider quand aller vers le troisième doigt de la péninsule. Il faut savoir que nous allions nous diriger vers la République monastique du mont Athos. Ce territoire est interdit d’accès et il n’est pas possible d’ancrer le long des côtes. Le soir, il faut impérativement quitter les lieux soit en continuant plus loin ou en retournant sur les iles Diaporos. Cela fait donc un trajet de plus au moins 60 miles. Le matin, nous avions une mer calme et c’est avec le moteur que nous avons rejoint le territoire mais comme prévu par les fichiers météo, la brise se levait progressivement et c’est à la voile que nous avons pu retourner vers le mouillage . Nous avons longé le côté ouest d’Akté pour observer les différents monastères. Comme dit plus en avant, il est interdit de visiter la république du Mont Athos car il faut un permis obligatoire et ce permis, réservé exclusivement aux hommes, ne peut être obtenu pour une durée de deux jours maximums. Les femmes sont strictement interdites afin de ne pas distraire les moines qui sont dévoués à la Vierge Marie. Même les animaux domestiques femelles sont interdits dans la république sauf les poules (le jaune d’œuf est un ingrédient principal dans la peinture des icônes) et les chats pour contrôler la population de rats. De nos jours près de 2.000 moines y vivent dans une vingtaine de monastères. Le statut de la République qui bénéficie d’une grande autonomie a été reconnue par la communauté Européenne en 2002. A défaut de pouvoir s’y rendre , nous ne pouvons que longer la côte et observer à distance raisonnable les différents monastères. Nous avons pu observer 9 monastères certains de grande taille et d’autres plus modestes. Mais de nos jours, la population est en déclin et on y trouve une grande communauté. A une reprise, un bateau de ravitaillement nous a demandé de nous éloigner vers le large car ils estimaient que nous nous rapprochions trop près du monastère . Quand on longe la côte, on remarque, ô combien, il était difficile de construire certains monastères ce qui évidement, contribue à leur beauté. Les bâtiments sont bien entretenus et plusieurs monastères avaient des engins de construction à proximité. De nos jours, le rôle des monastères n’est pas négligeable. En 2016, année électorale en Russie, le président Poutine y a effectué une visite privée Le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille accompagne le président russe lors des entretiens avec les ecclésiastiques du Mont Athos qui abrite une vingtaine de monastères orthodoxes - L'année 2016 a été proclamée Année croisée Russie-Grèce pour marquer le 1000e anniversaire de l'existence des monastères chrétiens orthodoxes au Mont Athos) pour renforcer les liens entre les deux Républiques. Mais tout n’est pas parfait, la République monastique refuse de donner au gouvernement Grecque la liste de son patrimoine dans le monde et l’absence de fiscalité favorise les liens avec la mafia Italienne. Mais nous retenons que cette région est magnifique et vaut le détour si vous passez par là. Si vous y allez au mois d’août , il faut savoir que la région subit parfois de violents orages. Un ami a subi un orage violent et a eu ses panneaux solaires arrachés ainsi que de gros dégâts sur la coque qui a frôlé le long du quai. Après la visite de la région Chalcidique, nous avons décidé de continuer vers l’Est où on nous avait signalé que l’ile de Límnos  valait la visite. Nous étions conscients qu’il y avait un risque d’être bloqués pendant plusieurs jours si le Meltemi se levait. Sachant que le port à Límnos est très bien abrité nous n’avons pas hésité à y aller.  
Baie de Planitis
Mont Athos
Diaporos
Monastères coté ouest mont Athos

Sillages: 2021

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English Début de cette page Page précédente Page suivante