Après la côte Ouest de la Corse, nous avons décidé d'explorer la côte Est de la Sardaigne. Plusieurs personnes nous avaient dit que l'endroit était superbe et cela est tout à fait exact. La côte Est de la Sardaigne, aussi appelé côte d'émeraude, est composée de montagnes certes moins hautes que la Corse mais qui forment des paysages typiques. C'est une côte très découpée qui offre aussi de nombreux abris pour s'ancrer  la nuit et ce, quel que soit la direction du vent. Si au début, nous avions peur des tarifs pratiqués en juillet et août dans les ports, il y a parfaitement moyen de passer la nuit au mouillage sans devoir délier sa bourse. Il y a bien sûr de très belles marinas pour super yachts mais ces endroits n'ont pas été des haltes pour Terus. A plus de 100€ la nuit nous avons préféré mouiller l'ancre surtout que le temps était idéal pour ancrer. Nous avons aussi été agréablement surpris par le soin particulier à intégrer les campings et villages de vacances dans le paysage. Et même s’il y a de très nombreux logements, ils s'intègrent parfaitement dans le décor naturel ce qui permet de préserver la côte. Voici donc quelques endroits où Terus a mouillé son ancre. La réserve naturelle des îles Maddalena En quittant la Corse, nous sommes d'abord passés près du parc naturel de Maddalena. Ce parc est une réserve naturelle où toutes activités nautiques (navigation, pêche et plongée) sont soumis à un permis pour visiteurs comme nous.  Ce parc est actuellement un haut lieu du tourisme car il offre de nombreuses plages mais il y a aussi moyen de faire de la randonnée, des promenades en vélo etc..... Dans le temps, les îles de Maddalena abritaient une base militaire Américaine et Italienne mais en 2003 , un accident survenu sur un sous-marin nucléaire américain  dans la réserve allait mettre fin à la présence militaire sur les îles. Seul témoin de cette présence, sont les nombreux vestiges militaires en ruine. Heureusement, la nature arrive a rapidement les cacher. Jamais le public n'as su la réalité de l'accident mais il semblerait néanmoins sûr que de l'eau radioactive ait été déversé par le sous-marin American dans la réserve. La présence de Strontium radioactif dans des prélèvements d'algues ne laisse guère de doute sur ce qui s’est passé. La baie de Saline. En descendant vers le sud de la Sardaigne on trouve une grande baie qui constitue un mouillage bien abritée des vents de toute direction sauf les vents d'Est. Les fonds de cette baie sont constitués de sable qui offre une bonne tenue aux ancres. Au bout, il y a des plages avec de nombreux parasols qui indique la présence de campings. Au nord de la baie on trouve une montagne avec au sommet le célèbre rocher de l'ours. En fait, au cours des millénaires, le sable et le vent ont érodé une roche qui sous un certain angle fait penser à un ours. Ce qui est malheureux, c'est qu'en le visitant, nous n'avons pas pu bien apercevoir forme car nous nous trouvons dans l’antre de la roche et nous n’avons pas la possibilité d’avoir une vue d’ensemble pour bien voir la forme de l'ours. Par contre de là haut nous avons une vue superbe de la mer et de la côte. Notre récompense après 2 heures de marche sous le soleil. . Roche de la Tavolara  Plus au sud de la côte Sarde , on  verra une énorme roche qui surgit de la mer. Le sommet étant plat, ce dernier fait penser un peu à une table. Du côté Ouest, juste à côté de cette immense roche, il y a une petite crique qui offre une possibilité de mouillage avec peu de vents. Avoir son bateau ancré près de cette immense roche est un spectacle un peu irréel mais qui vaut vraiment le détour. La roche est aussi considérée comme réserve naturelle et toutes activités tel pêche , plongée sont interdites. Piscine de Molara Au sud de Tavolara, il y a une île qui n'a rien de très particulier excepté que sur le côté ouest, il y a une vaste zone de sable peu profond. Du coup l'eau est de couleur turquoise d'où le nom de piscine. En été, il y a plus de cent bateaux qui peuvent y mettre l'ancre pour la journée. La Caletta. Est un petit port situé juste avant la baie d'Orosei. Nous y sommes allés se mettre à l'abri pendant quelques jours. Ce port possède un ponton public où l’on peut amarrer le bateau gratuitement, le temps d'un coup de vent.  La ville permet aussi de se ravitailler car la côte émeraude n'offre pas tellement de points de ravitaillements.  Au nord de la Caletta, il y a le village de Posada qui est bâti sur un éperon rocheux avec à son sommet les ruines du Château de la Fava ainsi que  sa tour carrée. Golfe d'Orosei  Continuant vers le sud, on arrive à une baie longue de 40km qui est bordée de roches calcaires et qui forment des tombants verticaux dans la mer. A de nombreux endroits, la mer a creusé des cavernes dans la roche. De jours de nombreux bateaux visitent cette côte et provoquent une houle désagréable qui s'estompe vers 6h du soir. Au pied des falaises, on a de vastes bancs de sables peu profond où on peut s'ancrer pour la nuit. Là aussi, la couleur de l'eau est turquoise. Un spectacle de toute beauté Grotte de Bue Marino  A un endroit, on remarque que les bateaux des « visites-guides » s'enfoncent dans la falaise et débarquent des passagers qui vont visiter la grotte de Bue Marino (mot sarde qui veut dire phoque moine). Il s'agit en fait de la fin d'une énorme rivière dans la roche qui mesure près de 60km de long selon les spéléologues. A une certaine époque, on y trouvait aussi une colonie de phoques moines qui malheureusement n'existent plus dû à la trop grande fréquentation des lieux. On peut visiter une partie de la rivière souterraine sur plus d'un km. On y découvre de nombreuses stalagmites et stalactites. La visite dure une heure et les guides parlent Anglais ou Italien. Cala di Luna Toujours dans le golfe d'Orosei, on y trouve une plage qui est en fait l'embouchure d'une rivière. En été, cette rivière est quasi sèche. L'endroit est très beau car sable fin, eau turquoise et plusieurs grottes les unes à côté des autres, le revers de la médaille est le flot incessant des bateaux qui débarquent des visiteurs. Par contre, si vous avez votre propre embarcation, mouillez-y votre ancre pour la nuit et le lendemain matin avant 9h, débarquez sur la plage avec l'annexe pour visiter ce coin . Vous allez adorer tellement ce lieu est unique et  spectaculaire. Olbia  En remontant vers la Corse nous avons fait halte à la ville de Olbia situé à hauteur du Rocher de Tavolara. Cette ville est un des grands ports de l'île avec de nombreux ferries et bateaux passagers qui y font halte. La ville a aussi un aéroport qui la relie avec la plupart des capitales européennes. Olbia vit essentiellement du tourisme et la rue principale est pleine de pizzeria qui restent ouvertes jusque tard dans la nuit. Nous avons apprécié Olbia car c'est la ville où l’on a trouvé un supermarché bien fourni ainsi qu'un magasin d'accastillage. Le quai public d'Olbia nous a permis de rester dans la ville pour quatre jours sans payer de frais de marinas même si un jour nous nous sommes fait éjecter du quai sud car un super yacht de 88 mètres y venait. Quelle galère !!! Retour en Corse Après avoir passé près de 6 semaines en Sardaigne, nous décidions de remonter vers Bonifaccio pour rejoindre Ajaccio pour accueillir notre fils qui venait passer quelques jours de congé.
Rocher de l’ours
Mouillage a Tavolara
Molara
Posada
Golfe Orosei
Cala di Luna
Grotte de bue Marino

Sillages: 2016

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English

La Sardaigne côte Est: (9 Juillet - 20 Aout 2016)

.
Début page Page précédente Page suivante