Début saison 2022, mais où est parti l’eau ? (Avril - Mai 2022)
Le début de la saison 2022 commençait le 15 Mars et il était prévu de sortir le bateau de l’eau pour  une série de travaux. Il y avait deux vannes à remplacer, refaire l’antifouling et des retouches au  gelcoat. Tous ces travaux nécessitaient de sortir Terus hors de l’eau. Malheureusement, nos beaux  plans tombèrent à l’eau car le niveau de la mer avait baissé de près de 40cm par rapport à la  normale. Par une combinaison de facteurs telle une haute pression atmosphérique prolongée, un  vent prolongé du nord et la nouvelle lune, l’eau de la mer Egée avait migré vers le sud et il a fallu  plus d’un mois pour que le niveau de l’eau remonte. A Kalamata, la fosse du travel-lift n’avait plus  qu’1m90 de profondeur, largement insuffisant pour Terus qui a besoin de 2m30 de profondeur.  Néanmoins, on pouvait s’estimer heureux d’être dans l’eau car de nombreux  bateaux qui hivernaient  à sec à Kalamata étaient coincés sur terre et ont dû attendre le début du mois de mai pour pouvoir  être remis à flot. C’est donc sans avoir effectué certains travaux que nous avons quitté  Kalamata  le 15 Avril après avoir vérifié que notre antifouling était encore propre. Notre premier plan  prévoyait de s’ancrer à Elafonissos près du Cap Malea mais vu les bonnes conditions de la mer, nous  avons été directement sur la côte Est du Péloponnèse dans le port de Monemvasia. Arrivés au port,  nous avons été informé par un ami pêcheur qu’il y avait une forte probabilité que deux jours plus  tard, il y aurait une formation de vagues fortes venant de Crète qui risquait de passer au-delà de la  digue du port et de provoquer des dégâts aux bateaux qui y seraient. Nous avons donc mis le bateau  pendant 3 jours à l’abri au petit port de Gérakas situé à 10 miles plus au nord avant de retourner à  Monemvasia.   Effectivement, pendant notre absence une série de vagues ont débordées de la digue et un  camping-car garé non loin de la digue a été submergé par les vagues subissant de gros dégâts au  point que les assurances l’ont considéré comme perte totale. Comme le vent du nord continuait de  souffler, nous avons décidé de visiter le sud du Péloponnèse vers le Cap Maléa. Nous avons ainsi  visité la grotte  de Castania non loin de la ville de Néapolis. Cette grotte a été découverte par un  berger qui avait noté que des abeilles entraient dans un faille. En regardant de plus près, il a  découvert une superbe grotte riche en stalagmites et stalactites. Le guide, lors de la visite, nous a  indiqué un endroit où il y a des traces de feux de bois indiquant que des hommes s’y sont abrités.   Comme la grotte a été découverte récemment seule une partie a été explorée et on ne sait pas si  elle a été occupée lors de la période Néolithique comme d’autres grottes du Péloponnèse. Apres la  grotte,  nous avons été non loin du Cap Maléa pour visiter une foret fossile pétrifié. On y voit à de  nombreux endroits des troncs de fougères fossilisées ainsi que des oursins et coquillages. Pour  nous marins, nous réalisons que ce cap  est certes dangereux lors de tempêtes mais pour les  terriens un endroit intéressant à visiter.  
Monemvasia Grotte de Castania Fossiles pétrifiés cap Maléa

Sillages: 2022

Haut de cette page Page Précedente Page Suivanrte Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English