Sillages: 2016

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English
Apres plusieurs semaines passées en Sardaigne, nous décidions de nous diriger vers notre port d’hiver Rome. Même en mer toutes les directions mènent à la ville de Rome. Le trajet nous mènera le long de la côte Est de la Corse à l'île d'Elbe dans un  premier temps. Nous avons même eu le plaisir d'avoir nos amis Philippe et Christou à bord suivi de Brian, un visiteur Australien. Le premier point d'intérêt était la pointe à l'extrême sud de la Corse avec les iles Lavezzi. Ces îles sont formées par de gros blocs de granit qui forment un ensemble d'îles originales et qui tranchent énormément avec les falaises de Bonifaccio situées pourtant à moins de 10km de là. Cet endroit fait partie d'une réserve naturelle et il est dorénavant interdit de construire des immeubles ou des maisons. Il y a néanmoins des maisons sur les îles mais seul des gens fortunés ont réussi à y établir une résidence. Heureusement ces maisons ne détruisent pas trop le paysage et préservent la beauté du site. Un des faits marquants des îles Lavezzi est le naufrage de la frégate Semillante le 15 février 1855.  Cette frégate avait quitté Toulon le 14 février 1855 avec 686 hommes à bord dont 393 soldats qui devaient aller combattre en Crimée. En empruntant le passage entre La Corse et la Sardaigne la Semillante subit une des plus fortes tempêtes du siècle et dans la nuit du 14 au 15 février, celle-ci se fracassa contre les îles de Lavezzi. Aucun survivant et seulement 2 corps purent être identifés à cause de leur uniforme, le capitaine et le prêtre de navire. Sur une des îles on a érigé un monument (la piramide) pour se souvenir de cette catastrophe qui est de nos jours connue comme la pire catastrophe de la Meditérranée. Après les îles Lavezzi ,nous mettions le cap sur Porto Vecchio. Ce port Corse est bien pratique car il nous a protégé d'une mer forte pendant 3 jours. On y a  aussi  réparé notre guindeau qui devait être remplacé. Porto Vecchio n’a rien de particulier mais du haut de  l'ancienne ville,nous avons une vue assez spéciale de la baie de Porto Vecchio. A part cela, Porto  Vecchio n'est qu’une ville touristique avec principalement des restaurants et des boutiques de  vêtements. Une fois la mer calmée, nous quittions le port pour visiter Rondinara qui semblait être une anse tropicale sur les cartes postales. Nous avons été un peu déçu de l’endroit car nous nous attendions à trop. Néanmoins Rondinara vaut le détour mais à visiter en dehors de la saison touristique. On passa une nuit à l'ancre non loin de là et le lendemain c’était cap direct sur l'île d'Elbe. Au début le vent était faible mais graduellement l'intensité augmenta et après 10h de  navigation nous mettions l'ancre près de la pointe Morcone. La houle était infernale à cet endroit et nous avons passé notre plus mauvaise nuit à l'ancre de tous nos mouillages avec Terus. Le  lendemain c'est sans regret que nous quittions ce mouillage pour nous rendre au port d'Azzuro situé à l'est de l'île d'Elbe. Nous avons pris beaucoup de plaisir à visiter ce port de l'île d'Elbe  car bien préservé et sa construction est typique de nombreux ports italiens. Le lendemain nous avons continué notre tour de l'île vers le portomarciana situé au nord de l'île. On a  soigneusement évité le port principal de Portoferraio car il y a un trafic incessant de navettes qui débarquent des touristes. Cette ville est aussi celle où a débarqué Napoléon lors de son exil forcé le 4 mai 1814 . En réalité, Napoléon était libre de circuler sur l'île et les Anglais lui avaient demandé de diriger l'île. Son séjour y était bénéfique  car il construisit écoles et routes mais Napoléon rêvait d'un territoire plus grand qu'une petite île et retourna en France clandestinement le 26 avril 1815. Marciana Marina est un port bien charmant et même  s’il y a de nombreux touristes qui y passent, nous n’avions pas l'impression d'être dans une ville touristique. Après une nuit au port on lacha les ammares pour parfaire  notre tour de l'île. Cette partie de l'île Est nettement moins habitée car il y a une énorme montagne. A l'extrême Ouest de l'île ,on peut même apercevoir la Corse située à 52 km d'Elbe. Pour parfaire notre tour, on continua à tourner dans le sens anti-horlogique pour nous arrêter dans le Golfo di Campo. Cet endroit est superbe et nous avons adoré. Après une nuit, nos avons déposé nos amis au port pour qu'ils prennent l'avion vers  Pise. De notre côté, nous allions vers le continent pour accueillir notre ami Australien à Punta Alla. Après une nuit au port, nous retournions pour faire le tour de l'île d'Elbe car elle est vraiment belle cette île et nous avions envie de la lui montrer. On s'arrêta au même ports que lors de notre tour précédent et notre ami a beaucoup apprécié.
 De la Sardaigne à l'île d'Elbe (17-29 Septembre 2016)
Porto Vecchio
Ile d’Elbe
Porto Azzurro
PortoMarciana
Début page Page précédente Page suivante