Le golfe Saronique (Juin - Septembre 2019)
Non loin de Hydra il y a l’île de Poros . Cette ville située à 50km d’Athènes est reliée par plusieurs ferries au port du Piree d’Athènes. Le week-end, nombreux sont les gens qui y débarquent pour y passer 2 jours et oublier la ville. Pour nous, Poros est une île avec de nombreuses possibilités d’accoster et si le port est plein il y a de nombreuses baies aux alentours où l’on peut s’abriter en cas de vent. De nos jours, Poros est une ville complètement dédiée au tourisme. Le front de mer est bordé de nombreuses tavernes, discothèques (bruyantes) et boutiques à touristes. Le reste de l’île est constituée essentiellement de bed and breakfast. Si l’on veut être sûr d’avoir une place au port, mieux vaut arriver en fin de matinée vers 11h. Après, on risque de ne pas trouver de place au port surtout les week-ends ou lorsque le Meltemi (un vent du nord) souffle. Certains marins qui ne trouvent pas de place font parfois le forcing en essayant de s’intercaler entre 2 bateaux ce qui ne plait pas à tout le monde sinon, au matin lors du départ, il arrive fréquemment qu’un bateau lève plusieurs ancres des bateaux voisins. Dans certains cas, les bateaux qui désirent y rester doivent à nouveau recommencer de s’amarrer au quai si leur ancre a été accidentellement soulevée. Bref il y a toujours du spectacle dans le port de Poros. Au nord de Poros on trouve l’île de Aegine . C’est l’île la plus proche d’Athènes et nombreux sont les gens qui se rendent dans cette île car il y a beaucoup de ferries qui relient Aegine au port du Piree. Le port est une zone très active de Aegine et si on reste dans la région du port on trouve l’île bruyante et sans intérêt particulier. Juste à côté du port, vous pouvez visiter les ruines du temple dédié à Apollon. Seule une colonne se dresse encore, le reste n’est que tas de pierres.  Je conseille vivement de louer une voiture ou moto pour visiter le reste de l’île. On y trouve beaucoup de champs de culture du pistachier. C’est un des produits majeur produit sur l’île et en septembre lors de la récolte, la ville organise le festival de la pistache. L’île a une histoire très mouvementée et il y a eu de nombreuses invasions au cours des siècles. Il y a eu les Byzantins, les Ottomans, les Vénitiens et Helleniques. Hélas il reste très peu de bâtiments anciens de ces périodes. Au centre de l’île il y avait Peleaora une ancienne ville dont hélas tout a été rasé à l’exception des nombreuses églises. On retrouve sur une zone restreinte plus de 15 églises qui témoignent encore de nos jours que l’endroit était prospère. Aujourd’hui un chemin balisé permet de visiter de nombreuses églises de cette ancienne ville. Si vous avez le temps je ne puis que vous recommander de faire la visite. Plus vers l’est de l’île se trouve un temple Grec Aphaia. Il forme avec le Parthénon et le temple du Cap Sounion un triangle isocèle parfait. Nous avons beaucoup aimé la vue du temple car on voit Athènes au loin ainsi que de nombreux bateaux naviguant aux alentours. La côte sud de l’île comporte de nombreuses criques et plages qui sont très calmes. Nous avons beaucoup aimé le petit port de Perdika qui est un vrai havre de paix avec plusieurs tavernes sympathiques. En quittant Aegine nous avons décidé de visiter presqu’ile de Methana . Cette prresqu’ile est située entre Poros et Aegine. C’est une île volcanique avec près de 30 centres volcaniques.  La dernière éruption date de 230 avant JC. Sur le côté ouest de l’île se trouve le petit port de Vathy, un petit port charmant ou une quinzaine de bateaux peuvent s’abriter pour la nuit. Le port à 4 tavernes et c’est tout. C’est aussi l’endroit idéal pour grimper sur le volcan. Il est vivement conseillé de faire l ’escalade tôt le matin quand le soleil est de l’autre côté de l’île. En suivant la route vous passerez à côté du village de Khameni Chora où les maisons ont été construites contre les coulées de lave. A un moment il faut quitter la route pour aller sur un sentier qui vous mènera au cratère de la dernière éruption. Les vues de là-haut sont belles mais le cratère lui-même est très décevant. Distant de 15 miles à l’ouest d’Aegine on arrive au port d’Epidavros. Ce port n’a rien de très particulier mais est situé non loin du sanctuaire d’Asclepios et du théâtre d’Epidaure. On venait de toute la Grèce pour venir se faire soigner par les médecins réputés de l’époque. Le théâtre d’Epidaure a été construit au 3 siècle avant JC et peut contenir 14.000 spectateurs. Son acoustique est exceptionnelle et nombreux sont les touristes qui laissent tomber une pièce de monnaie sur le centre de la scène et écoutent l’impact tout en haut des gradins. Non loin du théâtre, il y a quelques restes de temples dédiés à Asclépios, fils d’Apollon et Dieu de la médecine. L’histoire raconte qu’Asclepios savait ressusciter des morts ce qui rendit Zeus très jaloux car il voulait être le seul à avoir ce pouvoir extraordinaire. Zeus décida de foudroyer Asclepios. Asclepios est souvent représenté avec un bâton où s’enroule un serpent, ce qui aujourd’hui est le symbole de la médecine.
Poros
Anciennes églises
Temple d’Aphaia
Khameni Chora
Cratère
Théatre d’Epidaure
Temple Asclepios
Asclépios
Perdika
Vathy
Pistachier
Volcan

Sillage: 2019

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English Début de cette page Page précédente Page suivante