Sillages: 2017

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English
 De Capri au detroit de Messine (10- 27 Mai 2017)
N'ayant pu nous mettre à l'abri près de Capri nous avons mis le cap à l'est sur Positano. Pas de port à Positano mais nous pouvions nous attacher à une bouée pour la nuit. La houle étant assez forte, notre nuit fut été assez agitée. Positano est un petit village composé de petites maisons accolées sur la falaise. Le lendemain nous décidâmes de nous rendre à Amalfi  situé plus à l'est mais qui avait le grand avantage d'offrir un port abrité. On avait annoncé un coup de vent et donc on y serait à l'abri. A peine attaché nous allions visiter la ville d'Amalfi connue pour ces citrons et sa liqueur le limoncello . Comme Positano, la ville est construite sur des flancs de la montagne ce qui est ravissant vu de la mer. Mais Amalfi est une énorme éponge qui absorbe de tonnes de touristes. La rue principale est bordée de boutiques de souvenirs ou de restaurants. Le seul point d'intérêt est la Basilique qui est dédiée à St André . Il faut absolument visiter le musée à côté de la Basilique qui contient quelques objets religieux remarquables. Mais c'est la crypte qui mérite le détour car elle contient le corps de St André. Elle est magnifiquement décorée de fresques qui relatent différentes scènes de la bible. Le lendemain nous avons pris le bus pour Positano. La route est tellement étroite que les bus ont du mal à se croiser. Assez impressionnant comme trajet. Par contre au retour une forte houle rentrait dans le port et Terus faisait des bonds d’un mètre. On craignait le pire pour la vaisselle du bateau car nous n’avions rien mis à l'abri. Heureusement rien n'était cassé quand nous sommes montés à bord. Ici nous devons remercier Amielo le capitaine du port. Il est totalement dévoué à ce que les bateaux soient bien amarrés d ans le port et son assistant est son fils. Je ne peux que le remercier car vraiment il fait de son mieux pour arranger notre séjour et bien protéger Terus. Merci Anielo. Une fois la mer calmée nous avons repris la mer vers Agropoli pour aller visiter non loin de là le site archéologique de Paestum . Ce site est remarquable car il y a des temples Grecs du 7ème siècle avant JC. Ces temples démontrent qu’avant la grand époque Romaine les Grecs régnaient dans la région. Dans le musée du site on expose aussi des tombes découvertes non loin de là, elles contiennent de belles fresques là ou reposait le corps. Après Acropoli, nous continuons notre descente vers le sud. La côte est très montagneuse avec de nombreux petits villages mais rien de très particulier à signaler. Les ports sont assez éloignés et de petites tailles. Même s'approvisionner pose parfois problèmes. A Cetraro, nous avons eu le plaisir de trouver un supermarché bien fourni même s’il a fallu marcher 1,5km pour l'atteindre.Le port  nous a surpris par la qualité de ces très bons équipements tel que douches, machines à laver et séchoirs, etc. A Cetraro nous nous rendons aussi compte que nous approchons du Sud car nous y rencontrons d e plus en plus de bateaux immatriculés à Malte. Nous y sommes restés 3 jours afin de laver tout notre linge puis nous sommes partis pour Vibo Valentia Marina et d'y rester là aussi 3 jours car nous sommes en avance sur le planning. Le port est grand car des tankers viennent y décharger du pétrole. D'autres bateaux s'occupent du transport de grains. Mais le trafic est très raisonnable car seul un ou 2 bateaux accostent par jour. Le dernier jour, nous avons été surpris de voir au matin un gros bateau des gardes-côtes au port en train de débarquer des immigrés illégaux. La rumeur parlait de plus de 1000 personnes. Triste spectacle de voir tout ce monde qui a risqué sa vie pour un hypothétique meilleur. Leur débarquement et départ en bus se faisaient sans heurts. Les aides du port nous disaient qu’en moyenne 2 bateaux arrivaient par semaine mais pas aussi chargés. Après Vibo Valentia, nous repartions pour le port de Tropéa. Ce port est particulier car il est dominé par l'ancienne ville située en hauteur. Pour y arriver, 187 marches nous attendaient mais l'effort est récompensé par les belles vues sur la mer où l’on peut voir le Stromboli, un des volcans les plus actif en Italie. La ville comporte de très nombreuses demeures mais hélas certaines sont dans un état lamentable. La ville offre de nombreux restaurants avec menu pour touristes. Il y a aussi des agences qui offrent des croisières pour le Stromboli. Le port de Tropéa est par contre une base importante de charters où principalement des équipages Allemands louent un voilier à la semaine. Le vendredi est un jour très chargé car les bateaux reviennent et un inventaire complet est fait puis le samedi matin les équipes de nettoyage préparent le bateau pour les suivants qui partent à partir de 12h.
Positano
Amalfi
Anielo
Tombe deSt Andre
Basilique d’Amalfi
Temples de Paestum
Peintures funeraires
Tropea
Début page Page précédente Page suivante