Entre le continent Grec et l’ile de Péloponnèse il y a une grande étendue de mer de 90 miles de longueur avec une largeur de 12 miles à l’endroit le plus large. Ce Golfe est un endroit ou deux importantes œuvres de constructions civils sont visibles. A l’ouest il y a le pont suspendu de Rion-Antirion. Le pont principal suspendu fait 2.250 mètres de long et est supporté par 4 piliers. Lors de son inauguration c’était le pont suspendu le plus long du monde mais 4 mois après il était détrôné par le viaduc de Millau qui mesure 2.460 mètres. Mais ce pont est, de nos jours, remarquable à cause de nombreux  défis qu’il a fallu vaincre pour le construire. Ce pont relie deux  plaques tectoniques qui s’écartent  de plusieurs mm par an. Qui dit plaque tectonique dit aussi tremblements de terre et les ingénieurs disent qu’il est capable de résister à un tremblement de force 7 sur l’échelle de Richter. Il est aussi capable de résister à un vent de 180km/h. Le fonds sur lequel les piliers reposent est de mauvaise qualité ce qui a demandé des techniques spéciales pour ancrer solidement les piliers.   Le pont est aussi prévu pour résister à une collision avec un pétrolier de 180.000 tonnes naviguant à 30 km/h. Aujourd’hui le pont est impressionnant à voir et on aperçoit de loin les 4 piliers dont 2 s’élèvent à 164 mètres au-dessus du niveau de la mer. Tout navire qui veut passer sous le pont doit demander une autorisation et la tour de contrôle vous indiquera sous quel pilier vous pouvez passer ainsi que la vitesse maximale. Vu que le pont est construit à un endroit où le golfe est peu large, il n’est pas rare de devoir faire face à un courant de 2 à 3 nœuds. A l’autre bout du golfe on retrouve le canal de Corinthe. C’est une voie d’eau artificielle qui relie le Golfe de Corinthe à la mer Égée. Depuis très longtemps les Grecs voulaient éviter de faire le tour des Péloponnèse pour naviguer à l’ouest d’Athènes. La première tentative de creusement du canal date de 69 après JC ou l’empereur Néron commença le creusement. A sa mort, on arrêta les travaux. La construction finale commença en 1882 et ce n’est qu’en 1893 que le canal fut inauguré. Chaque année près de 11.000 navires empruntent le canal principalement des bateaux de plaisance et des petits paquebots. La largeur est de 24.6metres, sa profondeur de 8 mètres et sa longueur de 6.343 mètres.  Le plus impressionnant en empruntant le canal est la hauteur maximale des roches soit 52 mètres. Terus n’a pas emprunté le canal car le prix est aux alentours de 300 Euros. Il n’est pas exclu que nous passions, un jour, par le canal mais il faudra une bonne raison pour l’emprunter. Le but final de notre incursion dans le golfe de Corinthe était le port de Itea  qui est situé non loin du site archéologique  de Delphes. C’est là que Zeus situa le nombril du monde. Ce site est un des plus anciens de Grèce datant de 6-ième siècle Avt JC. C’est là  aussi que l’oracle du dieu Apollon parlait. Le site était très vénéré dans le temps et les ruines attestent cela. Le site est entouré de montagnes impressionnantes dont le mont Parnasse  qui culmine à 2.457m. Nous avons visité le site à l’ouverture  (8h)  car à ce moment-là, la montagne nous protégeait du soleil et peu de gens visitent le site.  Une fois le site visité on peut aller visiter le musée ou la température est agréable.  Même si de nos jours il s’agit principalement de ruines le site est impressionnant et le musée contient quelques magnifiques statues qui méritent le coup d’œil. L’UNESCO a classé ce site à cause de sa valeur universelle. On a aussi aimé deux arrêts lors de notre voyage vers Itea . Il y avait l’île de Trizonia et le port de Messolonghi. L’île de Trizonia est une petite île qui vit de la plaisance. Une 15aine de bateaux y font escales et on y retrouve plusieurs restaurants pour les bateaux de passage. Lors de notre passage les autorités étaient en train de nettoyer le port car il y a de nombreux bateaux ventouses ainsi qu’une grosse épave.  Il est évident que dans le futur, il y aura plus de bateaux de passages et on parlait aussi que le port ne serait plus gratuit. Si le prix est raisonnable l’endroit mérite le détour. Le port de Messolonghi  est un port situé dans une lagune qui est accessible en suivant soigneusement un chenal balisé. Des cargos viennent parfois débarquer  mais ce n’est pas un port très actif. Aucun équipement lourd sur les quais. Il y a aussi une marina mais elle est fermée depuis un an suite  à un conflit entre les autorités et le nouveau propriétaire du port de plaisance. Le port est situé dans une réserve naturelle, les autorités veulent être sûrs que le port de plaisance ne pollue pas le site.  En regardant l’étendue d’eau de la lagune  on verra très régulièrement des tortues qui crèvent la surface pour respirer.  Le soir on voit aussi de nombreux poissons qui sautent hors de l’eau.  Les plaisanciers sont les bienvenus et si on ne désire pas se mettre à quai, on trouve une excellente zone de mouillage avec de bons fonds pour accrocher l’ancre. La ville de Messolonghi est aussi un endroit on l’on peut facilement s’approvisionner.
Entrée coté Ouest du canal
Entrée Cote Est de canal
Images famille Fabrizio ( voilier Dizzie)
Musée
Delfi
Mouillage Messolonghi

Sillage: 2018

Accueil Nos Sillages Position Actuelle Nos Amis Preparation Bateau Statistiques Contacter Nous English
 Golfe de Corinthe (Juin 2018)
Top page Previous page Next page